La Fabrique à Rêves (Tour de l'écorchoir)

Bonjour, L'association Rêve Lucide vous présente un événement unique et hors du commun qui va vous immerger dans un fracassant rêve éveillé. Constitué d'un mélange de prestations sonores et visuelles, créations plastiques mouvantes accompagnées d'un don quichottesque instant théâtral !

Cet événement convient pour tous les membres de la famille, âgées ou nourrissons (ramenez vos pistolets à eau ! NÉCESSAIRE, INDISPENSABLE, CAPITAL !!)
Pour les plus motivés vous pouvez ramener vos lampes de chevet pour une construction kafkaïenne renversante.

Pour satisfaire votre vue nous aurons la chance de vous présenter un GRAND mapping vidéo sur une tour vielle de 650 ans, composé de plusieurs artistes pour un magnifique rêve complètement lucide qui vous mènera dans maints endroits et univers. Le tout avec une série de groupes et artistes solos qui vous enivrerons dans leurs univers musicaux divers et variés ...

LINE-UP SONORE :

19h : Banagoa
20h : (MIX) Cortex 057
21h : Mimitraillette
22h : Les Faux Sceptiques
22h45 : SILEO
00h : (MIX) Okyn TRK
01h : (MIX) Rido TRK

Rendez vous au pied de la tour le 5 juillet à partir de 19h les amis !

Voici notre page facebook si vous voulez mieux nous connaitre !

https://www.facebook.com/Association-R%C3%AAve-lucide-344738552628449/

In Vacuo

In_vacuo_Flshka.jpg Sous vide/dans le vide, quelque chose se trame dans et sous la rue de la roquette, en face au 18, à la tombée de la nuit. Un vidéo-mapping sur structures monumentales, par Flshka design.

PAHA SAPA de Blaise ADILON au 36Arles

Paha Sapa Exposition de photographies noir et blanc avec réhauts à l’encre de Chine de Blaise Adilon Au 36Arles du 30 juin au 8 juillet (15h30-19h30) Projection dans le cadre de la nuit de la Roquette le 5 juillet à de 22h à minuit

Paha Sapa (Les noires montagnes sacrées en langue Lakota) est une invitation à entrer dans le paysage, spirituelle, et presque chamanique. L’artiste utilise le matériau du peintre, l’encre de Chine, appliqué au pinceau sur le tirage photographique. Paha Sapa est un creuset rassemblant des paysages immémoriaux, leur pouvoir d’évocation, et quelque chose comme un geste sacré, un écho méditatif
http://le36arles.canalblog.com

1st Century CE, The Shores of a Faith / 1er siècle, Les Rivages d'une Foi

Photographies de François-Marie Périer suivie d'un échange avec le photographe Photographs of François-Marie Périer followed by an encounter with the photographer

jeudi 5 juillet 201820h30, 22h30, Minuit Église Saint Césaire, 1-3 place Saint-Cézaire, La Roquette, Arles

En quelques décennies, au Ier siècle de notre ère, depuis le Proche-Orient, les premiers Chrétiens répandirent pacifiquement leur foi et leur espérance dans un espace allant du monde indien aux terres celtiques: route de la Soie, route des épices, route de l'étain, Empire romain, royaumes orientaux indo-grecs de l'ancien Empire d'Alexandre, Extrême-sud de la péninsule indienne, Provence... Hommes, arts, lieux de cultes et de pèlerinages, sites sacrés ou archéologiques, légendes et paysages portent encore aujourd'hui les traces de leurs voyages, mêlées à celles des siècles et des peuples, au milieu d'une Histoire qui continue de s'écrire dans la beauté ou le drame.

''In a few decades, during the 1st century CE, from the Middle-East, the Early Christians spread peacefully their faith and their hope in a space extending from the Indian world to the Celtic lands: Silk Road, Spice Route, Tin route, Roman Empire, oriental indo-greek kingdoms, remnants of Alexander's Empire, deep south of the Indian peninsula, Provence... People, arts, places of cults and pilgrimages, holy or archeological sites, legends and landscapes still witness today the traces of their trips, mixed with the still going on History of men, through beauty and drama. ''

Lire la suite...

nro 34, DEUX bis à 17 rue Granaud : INT/EXT-nuit

L'équipe de DEUXbis et ses invités participent à la Nuit de la Roquette avec la proposition INT/EXT-nuit. Les travaux des artistes Driss Aroussi, Flore Gaulmier, Karine Maussière, Novella Oliana, Pierryl Peytavi et Pauliina Salminen seront projetés du crépuscule jusqu'au coeur de la nuit. Il s'agira des photos, vidéos et un dispositif scan-écran développé par Driss. Nous sommes accueillis par Céline à 17 rue Granaud et vous invitons à venir boire un verre, grignoter, vous poser avec nous pour profiter de cette belle soirée.

Driss_Aroussi_04.jpg

LUMIÈRE, OEIL ET MATIÈRE


























"LUMIERE, OEIL ET MATIERE" est notre point de vue sur l'ontologie de la photographie.

Le casse-tête

vidéo, 2017 durée : 4,45 min artiste : Novella Oliana

Au numéro 34 du plan de la NDLR, avec la Galerie Deux bis en projection au 17 rue Granaud

FR J’explore différents possibilités d’interaction avec l’espace complexe de la Méditerranée : je manipule une image de la mer que j’ai téléchargé sur Internet et imprimé sur papier. Je reflet sur des nouvelles représentation de la mer Méditerranée que je considère un territoire, un lieu d’expérimentation et transformation. Mes geste sont emblématiques : je représente la duplicité entre connexion et séparation qui caractérise cette portion d’espace aquatique qui est à la fois frontière et chemin de rencontre. Le fil à coudre connecte different parties en gardant leur distance. Cela est aussi une métaphore des relations que chaque contexte socio-culturel engendre et qui sont très interessantes à observer dans un milieu complexe et transformante comme celui de la Méditerranée. Mon but est également de reflechir sur la photographie contemporaine en tant que processus de recherche et œuvre ouverte qui peut soulever des questions, au lieu de donner réponses ou représentations fixes.

Lire la suite...

Mes rencontres avec la photographie en Arles

EMMAGALERIE Présentation de quelques séries prises durant plusieurs saisons de rencontres arlésiennes. Exposition de trois wallpapers : -Comment s’en sortir ? -La tour en chantier -Perdus de vue (expo à voir dans la maison du 2 rue des Douaniers et également à l’extérieur devant la maison sous forme de diaporama) Emma Othenin-Girard

Portrait de Lumière par ATB ART

Venez découvrir le lightpainting à la Place St Césaire.

Faites vous peindre le portrait en lumière par l'artiste ATB ART.

Une technique photographique en pose longue, des effets lumineux avec divers pinceaux de lumière, un moment magique et une expérience unique durant lesquels vous êtes le modèle.

Il vous accueillira de 19 h à 21 h / 21 h 30 à 23 h 30 / 0 h à 2 h .

www.facebook.com/ATB.ART.MP www.instagram/_atb_art_

CORPSICA

Ma série " Corpsica " (15 Polaroids SX-70) porte un regard subjectif sur l'architecture du corps humain. J'aime jouer sur l'ambiguïté des formes, modeler les perceptions du réel. Les différents cadrages engendrent une vision abstraite. Par des mises en scène oniriques, mes Polaroids questionnent les représentations du réel.

Contacts : clotildenoblet@gmail.com / FB : Clotilde Polaroid Photography

HIRONDELLE-1 Numéro 11 : l’Hirondelle des Quais, 75 bis quai de la Roquette, 13200 Arles

échapée belle

Projection de dix séries de photos qui ont toutes pour fil directeur la beauté. Au travers de ses voyages, ou dans son quotidien, le photographe nous montre son regard sur le monde. Un monde de détails travaillés ou de situations dans lesquelles l’appareil s’efface et laisse place à l’instant.

IMG_6806.jpg

IMG_5584.jpg

Vous pouvez suivre son travail sur Flicker : https://www.flickr.com/photos/136622273@N03/

"Histoires de ouf....... À vous décoiffer les oreilles !"

...par Françoise Lafaye et Maurice Tardieu.

Des trames qui se tissent
S’y laisser prendre
De drôles de Belles
De drôles de Bêtes
De drôles d’Histoires
Puis repartir
Les toiles en tête ...
Rires, éclats
De mots, de sons,
A partager
Dans la Roquette
Impasse Senebier à 21 h et cour de l’école du cloître à 23 h ...
Ça se trame aussi ici !

Arachnophobia

Exposition d'art textile au 6 rue de l'équerre

Quelques années à déplier et replier des mètres de tissus,afin de créer des costumes moyenâgeux et XVIII siècle et autres falbalas, et je me suis trouver à tourner en rond. J'ai donc décidé, un jour , de faire comme nos grand-mères brodeuses, de faire du fond échelle. De fil tiré, appliqué sur un tissus neutre, broderie. De tissus frangé, ajouré et quelque peut trituré, l'écriture et venue naturellement au cours d'un stage shitsu et création textile lors de stage avec Isabelle Nysenn et Christine Millerin.

Les albums de Martine

...par Martine CharrièreProjection au square de l'écorchoir à 22h30 et 23 h 45

Clin d'oeil aux fameux albums de mon enfance mais revisités avec mes photos : Martine au jardin, Martine à la mer, Les ponts de Martine, Martine à Porto

Ombres chorégraphiques & Pèlerinage des Saintes Maries de la Mer

Hubert_Barre_01.jpg Hubert_Barre_02.jpg “Ombres chorégraphiques” et “Pèlerinage des Saintes Maries de la Mer”, avec ces deux projets photographiques que j’expose à la galerie “l’Hirondelle des Quais” N°11, sur l'invitation de Colette Agrain, j’ai le plaisir de rejoindre le tourbillon de la Nuit de la Roquette pour sa 10 ième édition 2018, l’esprit de ce beau quartier et de ses fantastiques quais du Rhône. Un projet qui danse autour de Sarah, princesse des Saintes Maries de la Mer, l’autre qui présente une chorégraphie métissée de la compagnie de “l’Aube Naissante”. Hubert Barre

HIRONDELLE-1 Numéro 11 : l’Hirondelle des Quais, 75 bis quai de la Roquette, 13200 Arles

"Y'a quelqu'un ? ... Ici l'espace"

Promesse d’une évasion extraordinaire à travers l’imagination de deux artistes lors d'une projection vidéo étonnante hors du temps.

Aline Romao et Eléa Perrin vous transportent dans un voyage fantastique où vous pourrez découvrir des paysages surprenants et poétiques, entre rêve et réalité.

Numéro 11 : L'Hirondelle des quais, 75 bis Quai de la Roquette, Arles

Vous pourrez poursuivre le voyage en vous rendant à l'exposition "Y'a quelqu'un ? ... Ici l'espace", du 2 au 14 juillet, au 55 rue Amédée Pichot, Arles. http://icilespace.com/

''De sueur et de lait''

"Nous apprenons qu’une apparition, si simple soit-elle (...) exige la mise en œuvre de toute une dramaturgie : il faut une lettre au moins, soit un trésor symbolique, mais capable de disparaître un temps, noyé, toujours là néanmoins, dans le milieu matériel de l’apparition ; il faut un bol, pour que l’apparition s’appuie sur quelque chose, trouve son cadre et ne se disperse pas à vau-l’eau ; il faut un lait, en tout cas un véhicule et un « liant » de l’apparition ; il faut un rai, c’est-à-dire une lumière qui rende tout cela visible, fût-ce pour un bref moment ; et, enfin, il faut un tact, c’est-à-dire un acte corporel capable, comme on l’a vu dans ce film, de bouleverser la surface des choses et de rendre au fond sa puissance d’affleurer sous nos yeux, fût-ce en y faisant tache. Philosophiquement, on pourrait dire qu’à toute apparition il faut sans doute un langage que l’on puisse interloquer sans l’oublier pour autant ; un fond qui s’ouvre soudain ; un milieu matériel qui s’impose alors ; une condition de visibilité pour tout cela ; et, enfin, un corps qui agit, qui se meut, qui fait l’expérience d’une telle apparition. (...) Michelet ne dit pas seulement « lait premier », « lait heureux » (...) il se risque à un formidable montage : laitregard. Il laisse flotter son regard sur un tableau de lactation aperçu dans les galeries du Louvre — c’est La Vierge au coussin vert d’Andrea Solario." (Georges Didi-Huberman à propos d'une œuvre de l'artiste Sarkis, article en entier ici )

Deux jeunes diplômés en photographie (école nationale supérieure des arts décoratifs et école nationale supérieure de photographie d'Arles) proposent des variations autour de formes vivantes, visuelles, mais aussi à travers des performances crues ou cuites, cyanotypes et autres procédés de révélations photographiques. Ces objets constituent des tentatives d'expérimenter la vie même.

Numéro 18 : 10 rue des marbriers

Avec Thomas Vauthier et Fanny Terno

BIODIVERSITY

L’utilisation de figurines animales permet à l’auteur de nous interroger sur l’état de tolérance de la diversité humaine (différences de couleur de peau, de cultures) dans le monde actuel ainsi que sur le positionnement de l’homme vis à vis de la nature. Le parti-pris de l’utilisation d’animaux en plastique souligne à quel point la nature a disparu du monde des hommes. La photographe les réintroduit dans un monde hostile, violent, inadapté. Il s’agit d’un monde scindé, en marche vers la destruction, où l’espèce humaine bafoue la nature mais aussi ses propres spécificités. La réflexion et l’action politiques sont remises en cause avec vigueur.

MONIKA RUIZ-B 2mozi.mozi@gmail.com www.behance.net/monikaruizb www.instagram.com/monikaruizb

GOING TO PARADISE

Le temps qui passe, Le temps perdu, Nostalgie du passé, L’espoir du futur, Calme, Douceur, Paix, Tristesse paradoxale.

Lire la suite...

UNDER MY SKIN

Misia-O' est de retour au Festival des Voies Off avec un nouveau projet, défiant les perceptions er stéréotypes sociaux et raciaux , et du genre. Fascinée par l'identité, la justice sociale et la liberté d'expression, les photos de Misia-O' célèbrent la singularité de l'être, ses facettes multiples et semblent révéler nos âmes. @misiaophotography

  1. creativityforhumanity

www.misia-o.com

Lire la suite...

"Réappropriations Urbaines" Cédric Bernadotte

J'interviendrais dans différents recoins de la rue de la Roquette et proposer des assises, hamacs afin de proposer d'autres points de vue sur la ville et prendre le temps de se poser.

Lire la suite...

Rêminité

Exposition photographique et textes poétiques au 40 rue Genive (projet N°30 sur le plan)

Rêminité, corrélation entre réminiscence et féminité. L'auteure, Marie Sophie Ferragut, vous invite par cette proposition photographique à redécouvrir la sensualité du féminin à travers un être, un corps, une identité qui s'exprime à fleur de peau... Un voyage qui pourra se prolonger à travers les mots, par l'écoute de textes inspirés de plusieurs regards.

Intérieurs Nuit

Intérieurs Nuit est une installation en projection, un montage qui nous donne à voir les intérieurs d’ un immeuble factice, les pièces sont bien réelles mais les scènes imaginaires, elles jouent et s’ inspirent d’un ordinaire générique: bien que présentant des microfictions d’ apparence indépendantes, ces scènes de vies sont traversées d’ occurrences simultanées, d’ une pièce à l’autre. Sans liens de causalité manifeste, nos vies, comme des archétypes, résonnent dans un réseau de signes que seul un regard extérieur peut percevoir.

Trouble Collectif

N° 13 Cour de l’école Jean Buon (accès place St Césaire)

instagr.am/troublecollectif vimeo.com/troublecollectif troublecollectif.com

Sequence_01.Image_fixe001.jpg

Caravane

« Caravane est le nom de ma caravane, mais pas que. / Dans ma caravane, tout est au présent. / Par ces hommes qui vont. De cette dinguerie contraire. Qui vont. / Dans les livres du vent. / Dans ma caravane, il y a des mémoires bousculées. / Des planches disjointes, des boulons, un tournevis cruciforme. / Troupes au sol. / J’entre dans ma caravane, pousse les murs, et ça va très loin. »

- Extrait de Caravane (©DR), un poème de Claude Favre, qui sera dit en même temps que seront projetées des images d'amiEs qui vivent aux portes de la ville. Sur les murs du 2 rue Taquin, à Arles, le 5 juillet, à la nuit tombée, des hommes, des femmes, des enfants, leurs sourires, et la magie quotidienne de leur (sur)vie, dans leurs caravanes.

Anne Rochelle

« T’es où ? »

Vous êtes ici … point gps en écho à ICI et LÀ

Rencontre imprévue au coin d'une rue d'un graphiste/photographe et d'une maquettiste éclectique.

qu'est ce qui nous a amené là ? depuis ici ? Une proposition artistiquement correct de travailler sur le thème « Au noms des rues », une panne d'inspiration …. et la furieuse envie de détourner, c'est ainsi que je suis « LÀ » à répondu à je suis « ICI » et que les pratiques artistiques des deux ont donné « t'es où ? »

Miss Yelowdog & Mister Cyclope N° 13 Cour de l’école Jean Boon https://www.facebook.com/lespetitsriensmarienoeldesalvatore/ https://www.facebook.com/Olivier.Grafikarts/

ENTITÉS / IDENTITÉS _ Le collectif Hans Lucas et ses invité-es.

Le collectif Hans Lucas et ses invités proposent une projection photographique de vingt minutes sur le thème Entités / Identités. Structurée autour des images d’Eleonora Strano, Patrick Cockpit et leurs invité-es, la projection s’empare du thème et le décline en séries tout à tour légères, inquiétantes, humaines, tragiques et poétiques.

Lire la suite...

Écrans _ Armelle Sèvre // L'herbier des Gras _ Éric Villemain // Boris Crack en live !

Le réel ne se présente jamais tel quel, il ne peut apparaître que dans un faisceau de fictions et de déplacements. Avec Écrans Armelle Sèvre souhaite interroger notre rapport aux images, au récit. Ses photographies sont des images du réel qui convoquent la fiction. Avec cette série elle cherche à mettre en mouvement l’idée du réel et créer une forme de trouble chez le regardeur, qu’il cherche et se questionne sur la nature de ce qu’il voit. Pour ce faire, au-delà des mises en scène, elle use d’un procédé longtemps utilisé au cinéma, le filtre de couleur, venant ainsi renforcer l’idée de fiction et l’onirisme. Chaque photogramme monochrome fonctionne de manière autonome et nous plongent dans une possible histoire, une narration de cinéma. Implicitement chacune de ses photographies porte sa séquence, elle active un récit qui la dépasse. Ici, c’est ce hors champ qui l’intéresse, l’avant et l’après des images. L’image n’est plus un document, elle recèle du poétique, du fictionnel. Ainsi, l’image fixe devenant écran de cinéma – l’image écran. www.armellesevre.com

Ecrans_Armelle_SEVRE_nuitroquette.jpg

Dans « L’Herbier des Gras », Eric VILLEMAIN partage son goût pour les gravures de fruits disparus. Avec des techniques anciennes et modernes, il nous propose une divagation plastique et documentaire sur un micro-territoire, un presque désert. Une immersion végétale d'un paysage naturel accidenté.

HerbierdesGras_Eric_Villemain.jpg

Boris Crack, poète performeur en Live : Si on fait la boum c'est pour réveiller les extraterrestres

Clignez des yeux : bim ! c'est une boum ! Clignez des yeux : bim ! c'est un mec qui fait des blagues ! (et on sait pas où elles nous mènent...) Clignez des yeux : bim ! c'est re-la boum ! Clignez des yeux : bim ! c'est des chansons lo-fi Clignez des yeux : bim ! c'est une conférence sur les extraterrestres Arrêtez de cligner des yeux : bim ! c'est carrément les extraterrestres qui se pointent Et c'est logique, non ? Si on fait la boum c'est pour réveiller les extraterrestres

Boris, qui publie cette année un recueil de blagues "L'univers est un space cake" et un livre de poésie écrit pour les extraterrestres "Supergeek", vous invite à venir faire la boum avec lui. Il est sympa, il vous présentera de nouvelles démos ambiance techno-blagues, entre Moby et Carlos. Avec un soupçon de Michel Sardou mixé à du Jules Vernes, ça devrait vous plaire. C'est de l'art moléculaire.

www.boriscrack.com www.boriscrack.bandcamp.com

In Situ 1.3, 13 Rencontre de Création In Situ, Street Art, Land Art, Arles/Camargue

Accès Libre. La vie, l'amour, la relation aux choses et au monde sont les matières brutes de cette édition remarquablement retranscrite ici avec les 05 projets qui font l'objet d'expositions et de performances de cette 13ème édition de la Rencontre de Création In Situ Street Art, Land Art, Arles/Camargue. Abdel Oustad , Directeur Artistique Les œuvres à découvrir Debout femmes une œuvre collective Streets photo Debout Femmes de : • Diane • Pom • Rore • Marlène • Vitalia

• Monika Ruiz : Biodiversité • ElFantasma : Ôfemme • 333 C'est assez !, Waterlili, France IMG_0056.jpg 2BIODIVERSITY.jpg

NUIT DE LA ROQUETTE 2018

Venez passer la Nuit avec nous, le 5 juillet 2018 au cœur palpitant d’Arles !

Toute la nuit, à partir de 19h, le quartier de La Roquette vous attend, de place en place, de rue en rue, de maison en impasse, pour une exposition, une projection photo ou vidéo, une animation, une performance culturelle, ou à la rencontre de la Bête ! La fameuse ! Celle qui souhaite démontrer qu'il ne faut pas juger selon les apparences, ou même parfois, se fier à elles.

Le 5 juillet, les habitants de La Roquette, bénévoles, amateurs éclairés ou professionnels en surchauffe, mélangent, croisent, confrontent leurs talents autour des arts visuels, plastiques, kaléidoscope d’initiatives sensibles sans chichis, saupoudrées de quelques notes de musique échappées des cours et recoins insolites de notre vieux quartier. Entre les façades centenaires et les murs chauds suinte une histoire populaire, ancienne et en mouvement que les Roquetiers d’hier et d’aujourd’hui honorons ensemble, racontant chacun à sa façon le plaisir d’y vivre avec nos aïeux et nos enfants, partageant avec vous, visiteur d’une nuit ou voyageur de toujours, de France et de Navarre, les délices d’une nuit d’été.

La Nuit de La Roquette, le 5 juillet 2018, de 19h à 2h du matin

texte de Alain Othnin-Girard, Président du Comité de Quartier de la Roquette

VOILÀ LA BÊTE

Demandez le programme 2018 !

APPEL A PARTICIPATION 2018

_ Notre 1Oème Belle Nuit de la Roquette <3 <3 <3

_

//////////////////////////////////////////////////////////

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

L'(é)Mille Visages


Qui est Mimile ?

Identité polymorphe, Mimile dévoile ses visages à la tombée de la nuit...

Un video mapping sur structure monumentale, par FLSHKA design

En face du 16 rue de la Roquette

REGARDS MIGRANTS

Regards_Migrants-_Matthieu_Parent-23.jpg

Résidence photographique de Matthieu Parent au Village Club du Soleil de Chandourène, au cœur des Alpes provençales, village-vacances dans lequel sont accueillis 100 migrants déplacés à l’issue du démantèlement de la zone de Calais.

Projection des images de Matthieu Parent 17 rue Granaud Jeudi 6 Juillet à partir de 21h N°4 sur le Plan

Lire la suite...

Tendrement, Albertine

Une licorne vit à la Roquette.
Les jolies ruelles la balade de copains en bières,
de jeu en amour, en pauses Place Doumer.
Albertine et ses petits papiers racontent l'amour, et le rencontre peut-être.
Quelques mots de fête,
répartis entre les fenêtres.

Tu es la cime et la mer
sur lesquels mon ciel se baisse.

Petit passage d'imaginaire
dans les boîtes aux lettres,
laisse des traces de tendresse.

Vidéoprojection sur le mur 2 rue Taquin, pour accompagner quelques surprises glissées.
Réalisation et projet de City, Creative Theory.

La Demoiselle and the Five : Matières

///

///La Demoiselle propose une Nuit de la Roquette présente :

Édouard Coulot : Line 86la-nuit-de-la-roquette-2017-Edouard-Coulot.jpg

Painting with light, drawing with its lens is at the very root of the word photography. Beyond etymology, Edouard Coulot returns to the sources of his trade, with the desire to create raw emotion.


Blast 707 Photography : la-nuit-de-la-roquette-2017-Blast-707-Photography-two.jpgTitle de Blast 707 Photography

Blast is a self-taught photographer. Very versatile, interested in lots of different types of photography, she attempt to showing her feelings by sharing her attraction for life.


la-nuit-de-la-roquette-2017-DVW-Photogaphie-Les-statues-meurent-aussi.jpgDVW Photogaphie : "Les statues meurent aussi"

Les vivants sont partis. Les paysages s’épaississent. Les objets se déplacent. C’est un combat pour ne pas finir. Une maitrise des frontières oubliée. On sourit, on pleure, on ferme les yeux pour se laisser abimer… Ce qui se dit caché devient toujours réalité.


Artur Wesołowski la-nuit-de-la-roquette-2017-Artur-Wesoloski.jpg Polish photographer Artur Wesolowski has a raw style, photographing portraits and fashion for magazines and commercial clients . Artur is represented by Polish photography agency [Makata]


Philippe Monnier, Martine Berlioux et Jérome Médeville : UltraViolet Starry Nigth la-nuit-de-la-roquette-2017-La-Nuit-e_toile_e-en-Cevennes.jpeg A giant nigth painting : a performance with ultraviolet pigments in the center of Saint Remy de Provence, for the European night of the museum, an hommage for the 125 years of the death of Vincent van Gogh.

Mimile, le lanceur de couteau // Anna Bambou

Anna Bambou présente "Mimile, le lanceur de couteaux"

Vitrine de la pharmacie 32 place Paul Doumer 13200 Arles

Anna Bambou est partie sans laisser d'adresse, depuis nous demandons à tous ceux qui l'ont connue de nous raconter un souvenir, une anecdote sur elle.

Nous avons rencontré Mimile, il était lanceur de couteaux et il a bien connu Anna Bambou.

Lire la suite...

LE JEU de la Nuit de la Roquette 2017

Cette année, donnez mille visages à Mimile tant recherché ! Sous forme de cadavre exquis, récupérez les parties du corps chez quelques participants de la Nuit de la Roquette (24 pièces à dénicher sur 24 des 34 lieux d'exposition). _ Amusez vous à inventer des personnages composites _ Du matériel de collage et d'accrochage sera mis à votre disposition sur 2 lieux (Place St Césaire / Place P.Doumer), pour parfaire vos combinaisons !_ Vous pourrez les exposer, échanger les MEILLEURS contre un verre...ou les garder en souvenir !

»4x1« projections de brume berlinoise

(l'heure bleue)BrumeBerlinoise_Flyer_web.jpgbrume berlinoise présente

4x1

ebba dangschat »au-delà« patricia escriche »terra firma« karoline schneider »pears in the afternoon« nica junker »the beauty of the lingering time«

projections sur rue:

06.07.2017

place chartrouse arles

à partir de 21:30 (l'heure bleue)

Théâtre de la Calade

La saison du Grenier en images

Théâtre de la Calade - Le Grenier à sel, 49, Quai de la Roquette, à partir de 19h00

DSC_1597-2.jpg

DSC_1164_-2.jpg

altER

EXPOSITION altER du 1er au 06 juillet 2017 LES RENCONTRES D'ARLES

VERNISSAGE LE 1er juillet à partir de 18h APÉRO-RENCONTRE LE 05 juillet à partir de 17h30 PERFORMANCE DE NATASKA ROUBLOV le O6 juillet à 19h30

Exposition ouverte de 10h à 19h en présence des artistes

artistes : CHLOÉ BELLOC, LES SŒURS CHEVALME, THIBAULT FRANC, DAMIEN GAUTIER, WILLIAM GAYE, PHILIPPE MONGES, JEAN-MARC PLANCHON, ANA TAMAYO

COLLECTIF E3

3, RUE DES PÉNITENTS BLEUS - 13200 ARLES

Lire la suite...

Le coeur des cigales

Nous chantons depuis de nombreuses années des répertoires très variés, allant de la variété des années 60 à celle de nos jours. Nous nous produisons pour différentes manifestations, œuvres humanitaires, maison de retraite, fête de quartier, fête de la musique...et autre. Pour cette Nuit de la Roquette, notre répertoire sera sur les thèmes de la nuit, des étoiles, de la rue.

Édition 2017

Venez passer la Nuit avec nous, le 6 juillet au cœur palpitant d’Arles !

Toute la nuit, à partir de 19h, le quartier de La Roquette vous attend, de place en place, de rue en rue, de maison en impasse, pour une exposition, une projection photo ou vidéo, une animation, une performance culturelle, ou à la recherche de Mimile, notre mascotte éclatée qu’il faudra bien recomposer avec votre aide. (Suivez le plan !)

Le 6 juillet, les habitants de La Roquette, bénévoles, amateurs éclairés ou professionnels en surchauffe, mélangent, croisent , confrontent leurs talents autour des arts visuels, plastiques, kaléidoscope d’initiatives sensibles sans chichis, saupoudrées de quelques notes de musique échappées des cours et recoins insolites de notre vieux quartier. Entre les façades centenaires et les murs chauds suinte une histoire populaire, ancienne et en mouvement que les Roquetiers d’hier et d’aujourd’hui honorons ensemble, racontant chacun à sa façon le plaisir d’y vivre avec nos aïeux et nos enfants, partageant avec vous, visiteur d’une nuit ou voyageur de toujours, de France et de Navarre, les délices d’une nuit d’été.

La Nuit de La Roquette, le 6 juillet 2017, de 19h à 2h du matin

PROGRAMME À TÉLÉCHARGER ICI ndlr3.pdf

LE PROGRAMME 2017

ndlr3.pdf

plan1.png legende-net.jpg

1000 1000 et puis voilà

bug_gif_6.gif

NUIT DE LA ROQUETTE 2017

QUI EST MIMILE ?

COUV-net.jpg

Archive_2016

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

FORBIDDDEN_2.GIF

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_Archive_2016_

- page 1 de 10